A Mots Ouverts | Ateliers d'écriture et correction de manuscrits
8Mai/160

Remise du prix CITA’Livres 2016 pour NUE

Avec Yann Queffélec
Samedi 23 avril à la Citadelle du Château d'Oléron, Sylvaine Reyre a reçu le prix CITA'Livres 2016 pour son recueil de poésie NUE !
Yann Queffélec était présent. Quel bonheur !

 

8Avr/160

Recueil NUE primé par CITA’Livres

 

Grande nouvelle : NUE va recevoir le prix CITA'Livres 2016 !

 

Sylvaine Reyre le dédicacera pendant les deux jours du Salon du Livre du Château d'Oléron les 23 et 24 avril prochains.

 

                - Samedi 23 à 11h : remise officielle du prix lors de l'inauguration du Salon.

                - Samedi 23 à 14h30 : rencontre Sylvaine Reyre animée par Axelle FELGINE et Francis DUBALANS

                - Samedi 23 à 20h30 : un poème de NUE sera lu lors du spectacle littéraire et musical "La mer"

 

L'entrée au Salon, aux rencontres, conférences et spectacles est gratuite mais vous devez réserver votre place :

http://www.citalivres.com/

 

1Avr/160

Appel du Jardin vivant

Pesticides, de la parole d'une femme au cri d'une mère

Lisez l'article de Sylvaine Reyre pour soutenir l'appel du Jardin vivant et signez la pétition pour la création d'une Autorité indépendante d'évaluation des pesticides. Merci !
Pour le droit à une information indépendante

Pour le droit à une information indépendante

17Mar/160

Clôture du Printemps des Poètes

Article Printemps des poètes du 25-03-16, Le Courrier français
Samedi 19 mars, maison de retraite Le Vigé à Soubise : lecture de poèmes composés par des résidentes au cours d'ateliers d'écriture que j'ai animés.
Il y a dans ces lieux relégués des artistes cachés, des talents qui ne demandent qu'à s'exprimer, malgré le poids des années.
Je suis fière d'avoir accouché celui-ci, de madame G, 91 ans :

Printemps passé

Hiver

Petite souris qui court

Enfermée

Dans un labyrinthe inextricable

Affolée

Peur d’y rester

Printemps

Espoir fou de la sortie

Printemps passé

Immatériel

Faux et vrai

Mirage

Printemps

Petit miracle

Évasion intérieure

Mon printemps

Un secret dans ma tête

L’image d’un rêve

11Mar/160

Contribution au Printemps des Poètes

Ronde Cerise, que j'ai lu au Marché de la Poésie de Bordeaux, issu de mon recueil NUE.

 

Mes amours sont des cerises

Sucrées ou acidulées

Sur le miroir de leurs peaux

Jaunes ou roses rouges ou noires

J’ai embrassé les reflets

D’un monde mouvant d’images

Puis tes yeux sombres et doux

Où mon âme prend ancrage

Le monde est une cerise

Où d’infinis paysages

M’ont tatoué ton visage

Comme une offrande du temps

21Fév/160

Marché de la Poésie à Bordeaux

Recueil de Poésie
Sylvaine Reyre
Les éditions du Sable-fin, 2015

Bientôt le Printemps des Poètes ! Venez le célébrer à Bordeaux !

Une semaine de festivités au Marché de la Poésie, Halle des Chartrons, du 5 au 13 mars : spectacles, films, conférences, débats autour des plus grands poètes du 20e siècle !

Je participerai à la Scène ouverte du dimanche 6 mars.

Je serai aussi présente au Salon du livre de Poésie les samedi 12 et dimanche 13. 

C'est avec un immense plaisir que je dédicacerai NUE à tous les amateurs girondins !

NUE célèbre la puissance atlantique, la sensualité océane, une forme de paganisme amoureux. Nous serons en famille à Bordeaux où il fait si bon vivre ! Rencontrons-nous Halle des Chartrons !

24Fév/160

Test du jour

Test du jour : avez-vous trouvé un bon atelier d’écriture ?    

L’atelier, c’est aujourd’hui. Vous êtes impatient, heureux de retrouver vos amis d’écriture. On papote un peu. L’animatrice (Sylvaine) arrive essoufflée, en retard comme d’habitude (ça c’est son mauvais point) avec le thé et la bouilloire. Il y a des petits gâteaux. Chacun s’installe autour de la table. Si vous avez retravaillé votre texte de la dernière fois, vous pouvez le lire, sinon pas grave, on n’est pas à l’école.  

L’animatrice (Sylvaine) a choisi le thème de la séance. Elle l’explique, donne quelques repères. Ça va être à vous. Pas de panique. Pour ce tour de chauffe, il faut juste noter quelques idées ou établir une liste. L’animatrice (Sylvaine) parle jusqu’à ce que chacun ait commencé à écrire, elle s’assure que personne ne reste sur le bord de la route. Elle vous évite la fameuse angoisse de la page blanche. Le thème ? Autour du récit, de sa construction, de l’incarnation d’un personnage, de la façon de nouer une intrigue ou simplement jouer avec les mots, autour de l’écriture poétique ou du conte ou… les possibilités sont infinies.  

Premier tour de table, chacun lit ce qu’il a noté. Vous êtes en confiance, vous savez qu’ici, on va vous écouter avec bienveillance et respect, que personne ne vous jugera. L’animatrice (Sylvaine) est attentive, elle donne des tuyaux pour permettre à chacun de se lancer dans son texte.  

Deuxième temps d’écriture. Une vingtaine de minutes. C’est vraiment parti. L’animatrice (Sylvaine) veille. Si quelqu’un a besoin, elle apporte son aide. Le plus souvent, elle se contente de servir le thé. Quand elle sent que les stylos commencent à ralentir, voire se relever, elle donne le signal de la lecture.  

Second tour de table. Des embryons de textes sont nés. Vous présentez le vôtre. L’animatrice (Sylvaine) vous accompagne. Elle reprend vos mots, vous aide à préciser votre pensée. Elle entend tout de suite les points forts de votre texte, vous aide à le développer, le construire, étoffer ce qui est trop léger, le recentrer…  

Troisième temps d’écriture. Une bonne demi-heure. À fond. 

Lecture finale. L’animatrice (Sylvaine) prend tout le temps d’écouter et de conseiller. Autant de personnes autour de la table, autant de textes différents. Chacun a interprété la « consigne » (vilain mot technique) à sa manière. Dans ses « retours » (encore le jargon des ateliers d’écriture), l’animatrice (Sylvaine) a respecté le style, la sensibilité de chacun, elle a tenté de se glisser dans votre écriture pour mieux vous accoucher. Elle vous propose des pistes pour que vous puissiez, si vous le souhaitez, peaufiner votre texte à la maison et éventuellement le lire au début du prochain atelier.  

C’est déjà fini (3 bonnes heures quand même, souvent plus), on papote encore un peu, on s’embrasse longuement. Vous avez passé un bon moment avec des gens que vous aimez bien. Vous vous êtes fait plaisir, vous vous êtes amusé, vous vous êtes exprimé, vous avez créé, vous avez l’impression d’avoir acquis quelques techniques, d’avoir progressé, avancé sur le chemin de votre propre écriture. Vous avez envie de vous y mettre sérieusement en rentrant. Si vous ne le faites pas cette fois-ci, ce n’est que partie remise, l’animatrice (Sylvaine) procrastine aussi plus souvent qu’à son tour ! Tiens, elle n’a pas écrit, elle, pendant cet atelier, elle doit être un peu frustrée… 

Si vous pouvez cocher toutes les cases de ce test (à part le retard), vous avez trouvé un bon atelier d’écriture, ne changez pas !

2Jan/160

2016 sera belle, forcément.

Pour le passage en 2016, un ami m'a confiée aux beaux mots de Christian Bobin : "Quand un sage japonais sent sa mort venir il écrit un poème - une manière d'allumer une bougie dans la pièce d'où son âme s'apprête à sortir".

Je partage avec lui, en toute humilité, l'émerveillement devant le miracle de ces nuits de Fêtes, ivres de toutes les promesses : Noël mais aussi la St Sylvestre et le solstice d'hiver, qui annonce déjà le printemps. A chacun selon ses croyances, sa philosophie, ces instants enchantés, cette euphorie du jour qui renaît, cette divine attente comme lorsqu'on était enfant : on efface tous nos chagrins de l'ardoise magique et demain, tout sera possible, tout aura changé, tout, en beaucoup mieux. On sera pompier, grand explorateur, scientifique de génie, poète...

Christian Bobin parle aussi de la solitude du travail d'écriture : "La vie d'écriture, à quoi la comparer sinon à la rêverie de l'oiseau qui, contemplant le ciel vide, oublie un instant la faim qui ravage le minuscule labyrinthe de ses entrailles ?" Eh bien grâce aux ateliers, aux stages littéraires et aux corrections de manuscrits, grâce à vous, je sors régulièrement de ma contemplation enthousiaste certes, mais solitaire. J'essaie de vous transmettre un peu de l'élan de vie des mots, les mots de papier, de ce coin d'éternité qu'ils nous dévoilent.  "Le poète perce quelques trous dans l'os du langage pour en faire une flûte. Ce n'est rien mais ce rien parle de l'éternel".

Merci à chacun d'entre vous d'exister.

Belle et douce année à nous tous.

 

21Nov/150

Paris aussi aime NUE !

Marc Verhaverbeke a publié sur son blog "main tenant" un article sur la lecture de NUE à Paris, "Sylvaine Reyre, à la rencontre poétique Tiasci-Paalam, en novembre 2015".
Vous pouvez le lire en suivant le lien :
http://ecrireiciaussi.canalblog.com/
Merci à Marc de ce compte-rendu évocateur de toute l'attention bienveillante avec laquelle il a écouté et lu NUE. Quel bonheur de se sentir ainsi comprise !
Et de nouveau ma gratitude et ma sympathie à cet auditoire parisien si pertinent et favorable !

20Nov/152

Sud-Ouest aime NUE !

Les ateliers d'écriture A Mots Ouverts de Sylvaine Reyre et la sortie de NUE

Les ateliers d'écriture A Mots Ouverts de Sylvaine Reyre et la sortie de NUE !

Merci à Kharinne Charov pour cet élogieux article paru dans le Sud-Ouest du jeudi 12 novembre 2015 !

Sylvaine Reyre dédicacera NUE lors du marché de Noël de St Médard d'Aunis, dimanche 29 novembre 2015 de 14h à 18h.

Vous pouvez également vous procurer NUE dans la boutique de A Mots Ouverts (onglet boutique de ce site) !